Moyens de déplacement – En moto

Fatigue et moto : prévention et solutions

La conduite d'une moto demande plus d'efforts physiques et de concentration que celle d'une auto. Si vous êtes fatigué, vous serez moins vigilant. Il faut être en pleine forme pour prendre la route en moto.

La fatigue et ses effets

Tout comme la consommation d'alcool, la fatigue affaiblit les facultés. Elle peut, entre autres :

  • diminuer la concentration
  • altérer le jugement et les réflexes
  • réduire le champ de vision, comme si on conduisait avec des œillères

La fatigue ne pardonne pas. Ses effets sont sournois.

Lorsque vous partez pour un long trajet en moto, soyez prévoyant

  • Planifiez votre voyage en tenant compte des moments où la fatigue se fait le plus souvent sentir.
  • Faites des pauses, arrêtez-vous souvent.
  • Évitez de conduire la nuit ou pendant les périodes où normalement vous dormez.
  • Réduisez votre vitesse. Vous éviterez ainsi de traiter rapidement beaucoup d'informations, ce qui, à la longue, provoque de la fatigue.
  • Portez des vêtements de protection adaptés aux conditions climatiques. La chaleur et le froid augmentent la fatigue.
  • Hydratez-vous bien.
  • Prenez des repas légers.

Si malgré tout la fatigue se fait sentir, il est conseillé de :

  • garer sa moto dans un endroit sécuritaire
  • faire une pause pour dégourdir ses muscles

Où s’arrêter en toute sécurité?

Dans le stationnement d'une halte routière, d’une aire de service près de la route, d’un commerce ou à n’importe quel endroit où on a le droit d’arrêter son moteur sans compromettre sa sécurité et celle des autres. On peut aussi s’arrêter dans un village-relais qui offre tous les services nécessaires aux voyageurs.

L’accotement : pour les situations d’urgence seulement!

En plus d'être interdit sur une autoroute, le stationnement sur l’accotement n’est pas sécuritaire, puisqu’il y a un risque de collision avec les autres véhicules.