Moyens de déplacement – En auto

Partage de la route

Sur la route, certaines règles élémentaires permettent d'assurer la sécurité des autres usagers. Elles doivent donc être observées en tout temps. Partager la route avec les autres usagers, c'est respecter le Code de sécurité routière et c'est aussi un art qui s'apprend!

Conducteur, cycliste ou piéton : la courtoisie concerne tout le monde

Sur le réseau routier, le savoir-vivre et le respect des autres sont de première importance pour éviter des conflits et des accidents.

Dans la plupart des cas, les gestes que l’on considère comme de la courtoisie sont imposés par le Code de la sécurité routière, comme utiliser les clignotants, céder le passage ou éviter de klaxonner inutilement.

Le manque de courtoisie, c’est…

  • Suivre un véhicule de trop près.
  • Couper la voie à un véhicule.
  • Ne pas céder le passage.
  • Klaxonner inutilement et à répétition.
  • Frôler un cycliste lorsqu'on le dépasse.
  • Empiéter sur le passage pour piétons quand on s’arrête à une intersection.

Faire preuve de savoir-vivre sur la route, c’est…

  • Traiter les autres usagers avec respect et tolérance, qu’ils soient derrière un volant, à pied ou en vélo.
  • Faire un geste de la main pour remercier quelqu’un qui nous a facilité la vie.
  • Faire un geste d’excuse quand on fait une erreur. On réduit ainsi les conflits.
  • Garder son sang-froid en toutes circonstances.
  • Garder une distance sécuritaire avec le véhicule qui nous précède.
  • Laisser suffisamment d’espace aux cyclistes et aux piétons.

Suivre un véhicule de trop près est une infraction au Code de la sécurité routière qui peut entraîner :

  • une amende de 100 $ à 200 $
  • 2 points d'inaptitude

Quand un autre véhicule nous dépasse

Si un autre véhicule nous dépasse ou est sur le point de le faire, on ne doit pas accélérer! C’est interdit par le Code de la sécurité routière et on risque une amende de 200 $ à 300 $ et 2 points d’inaptitude. Par courtoisie, on peut ralentir pour lui faciliter la tâche.

Signaler ses intentions : c’est obligatoire

Que l'on conduise un véhicule routier ou une bicyclette, signaler ses intentions n’est pas une option, c’est une obligation. Cela permet d’avertir les autres usagers de la route de la manœuvre qu’on s’apprête à faire, comme tourner, changer de voie, faire un dépassement, etc.

Ne pas signaler ses intentions est une infraction au Code de la sécurité routière qui peut entraîner :

  • une amende de 30 $ à 60 $ pour le conducteur d’un véhicule routier
  • une amende de 15 $ à 30 $ pour le cycliste

En présence d'un cycliste

  • Gardez vos distances. Le Code de la sécurité routière vous oblige à ralentir et à laisser, entre votre véhicule et le cycliste, un espace de : 
    • 1 m dans une zone de 50 km/h et moins
    • 1,5 m dans une zone de plus de 50 km/h
  • Anticipez les déplacements des cyclistes : ils pourraient avoir à faire une manœuvre de dernière minute pour éviter un obstacle.
  • Vérifiez dans les rétroviseurs qu'aucun cycliste ne roule vers la voiture avant d'ouvrir la portière.
  • Prenez garde aux intersections : les cyclistes sont parfois cachés par d'autres véhicules.
  • Cédez le passage au cycliste qui traverse la voie que vous vous apprêtez à emprunter.
  • Ne klaxonnez pas à l'approche d'un cycliste : il pourrait sursauter et faire une fausse manœuvre.

Dépasser un cycliste sans avoir ralenti ou sans avoir l’espace raisonnable de 1 m ou de 1,5 m

C’est une infraction au Code de la sécurité routière qui peut entraîner :

  • une amende de 200 $ à 300 $
  • 2 points d’inaptitude

En présence d’un piéton

  • Immobilisez-vous avant la ligne d’arrêt aux intersections et aux passages pour piétons.
  • Respectez la priorité de passage des piétons aux intersections et avant de faire un virage à droite au feu rouge.
  • Respectez la signalisation destinée aux piétons, par exemple les feux pour piétons.
  • Faites un geste de la main aux piétons qui veulent traverser pour leur signaler que vous les avez vus.
  • Gardez vos phares allumés, surtout dans des conditions climatiques difficiles, pour bien voir et être vu.

Ne pas accorder la priorité de passage aux piétons

C’est une infraction au Code de la sécurité routière qui peut entraîner :

  • une amende de 100 $ à 200 $
  • jusqu'à 3 points d'inaptitude, selon l'infraction commise

En présence d’un véhicule lourd

  • Laissez plus d’espace quand vous arrêtez derrière un véhicule lourd. Lorsque le conducteur retire son pied de la pédale de frein pour embrayer, le véhicule peut reculer s’il transporte une lourde charge.
  • Laissez de l’espace au véhicule lourd pour effectuer ses virages et laissez-le terminer sans lui couper le chemin. Pour tourner à droite, le conducteur devra peut-être se déporter vers la gauche, ce qui peut prêter à confusion.
  • Évitez de vous retrouver dans les angles morts du véhicule lourd, particulièrement aux intersections. Si vous ne voyez pas ses rétroviseurs, le conducteur ne vous voit pas non plus.
  • Si vous vous placez devant un véhicule lourd, assurez-vous d’avoir un espace assez grand entre vous et signalez vos intentions à l’avance. Le véhicule lourd a besoin de beaucoup d’espace pour freiner.
  • Ne vous fiez pas à votre klaxon pour signaler votre présence au conducteur d’un véhicule lourd : il ne vous entendra pas.
  • Lorsque vous effectuez un dépassement, méfiez-vous de l’effet de turbulence causé par le véhicule lourd. Prévoyez plus de temps et d’espace que celui qu’il vous faudrait pour dépasser une automobile.

En appuyant sur le vidéo, vous changerez le contexte de la page.

Le partage de la route avec les véhicules lourds

Transcription textuelle :

En appuyant sur le vidéo, vous changerez le contexte de la page.

Les jeunes conducteurs et la sécurité routière

Transcription textuelle :

En présence d’un autobus scolaire

Le plus grand risque pour la sécurité des enfants se trouve à l’extérieur de l’autobus scolaire et provient soit de l’autobus lui-même, soit de la circulation environnante.

Quand un autobus scolaire a activé ses feux intermittents ou son panneau d’arrêt, il faut s’immobiliser à plus de 5 mètres, qu’on roule dans la même direction que l’autobus ou dans le sens inverse.

En cas d’infraction, le contrevenant peut avoir :

  • une amende de 200 $ à 300 $
  • 9 points d’inaptitude

Exception 

Vous n’avez pas à vous immobiliser quand vous croisez un autobus scolaire qui circule sur une voie séparée de la vôtre par un terre-plein.

En présence d’un véhicule d’urgence

Il faut céder le passage à un véhicule d’urgence dont les signaux lumineux ou sonores sont en marche. Il est important de rester calme, de repérer le véhicule d’urgence, de réduire sa vitesse, de serrer à droite le plus possible et, si c’est nécessaire, de s’immobiliser.

En cas d’infraction, le contrevenant peut avoir :

  • une amende de 200 $ à 300 $
  • 4 points d’inaptitude

En appuyant sur le vidéo, vous changerez le contexte de la page.

Que faire en présence d'un véhicule d'urgence

Transcription textuelle :

Le corridor de sécurité

Lorsqu’un véhicule d’urgence, une dépanneuse ou un véhicule de surveillance est immobilisé et que ses gyrophares, sa flèche lumineuse ou ses feux clignotants sont actionnés, le conducteur doit :

  • ralentir et s’éloigner le plus possible du véhicule immobilisé, après s’être assuré de pouvoir le faire sans danger
  • au besoin, immobiliser son véhicule pour ne pas mettre en péril la vie ou la sécurité des personnes

En cas d’infraction, le contrevenant peut avoir :

  • une amende de 200 $ à 300 $
  • 4 points d’inaptitude

Comment réagir en présence d’un conducteur agressif?

Quelqu’un vous suit de trop près

Laissez-le vous dépasser.

  • Si vous êtes dans la voie de gauche, rangez-vous à droite, uniquement si cette manœuvre est possible et sécuritaire.
  • Regardez droit devant vous. C’est la route qu’il faut considérer, et non pas celui qui vous suit de trop près.
  • Ne réagissez pas aux gestes provocateurs, aux appels de phares et aux coups de klaxon. Cela vous évitera de faire grimper votre tension et celle de l’autre conducteur.

Quelqu’un quitte son véhicule et se dirige vers vous

  • Restez dans votre véhicule, fermez les fenêtres et verrouillez vos portes.
  • Le « dialogue » est mal parti? Ne répliquez pas. Ni verbalement ni avec des gestes.
  • Il se met à taper sur votre auto? Respirez profondément et évaluez comment vous pouvez quitter les lieux à bord de votre véhicule de façon sécuritaire. Dirigez-vous calmement vers un endroit où il est possible d’obtenir de l’aide, au cas où…
  • Évitez de vous rendre chez vous : si le conducteur agressif vous poursuit, vous ne voulez pas qu’il connaisse votre adresse!

Les messages vidéo et radio de cette page sont présentés à des fins de consultation seulement.