Comportements - Vitesse

Le saviez-vous?

La vitesse est l'une des principales causes d'accidents de la route au Québec. Quand on sait que le déclencheur d'un accident peut être un dépassement de la limite permise, on y pense!

La vitesse : jamais rentable, toujours dangereuse!

La vitesse en chiffres

La vitesse est l'une des principales causes d'accidents de la route au Québec.

En moyenne, de 2011 à 2015, la vitesse, c’est chaque année :

  • 138 décès (35 % du nombre annuel de décès)
  • 515 blessés graves (29 % du nombre annuel de blessés graves)
  • 6 975 blessés légers (19 % du nombre annuel de blessés légers)

On peut faire changer les chiffres

5 km/h en moins peuvent changer bien des choses!

Selon certaines études, une diminution de la vitesse moyenne de circulation de 5 km/h permettrait de réduire annuellement de 15 % le nombre d'accidents.

Si chaque conducteur réduisait sa vitesse moyenne, on diminuerait considérablement le nombre de blessures et de décès sur les routes du Québec chaque année :

  • 12 décès en moins pour une réduction de 1 km/h
  • 60 décès en moins pour une réduction de 5 km/h
  • 120 décès en moins pour une réduction de 10 km/h

Les données sont basées sur un total de 400 décès.

Pour 10 km/h en trop

Voici un exemple concret des effets de la vitesse

Vous roulez à 50 km/h lorsque vous apercevez un piéton. Une distance d'au moins 31,2 mètres (environ 108 pieds) vous sépare… ce qui vous permet de réagir, de freiner – et de vous arrêter à temps – si vous avez des freins en bon état et que la chaussée est sèche.

Illustration du temps de réaction, de freinage et d'arrêt pour une voiture roulant à 50 km/h.

Reprenons le même exemple, mais avec 10 km/h en plus

Vous roulez à 60 km/h lorsque vous apercevez un piéton.

Une distance d'au moins 31,2 mètres (environ 108 pieds) vous sépare. Vous freinez. Mais c'est trop tard.

Lorsque vous percutez le piéton, vous êtes encore à 42 km/h. À cette vitesse, le piéton pourrait être invalide pour le reste de ses jours, ou mourir.

Illustration du temps de réaction, de freinage et d'arrêt pour une voiture roulant à 60 km/h.

Pensez-y! Les distances de freinage d'un camion sont plus grandes que celles d'une auto

Un camion se manœuvre plus difficilement et plus lentement qu'une auto, car il est plus gros et plus lourd.

Lorsqu'il freine, un semi-remorque chargé qui roule à 96 km/h mettra 30,5 mètres (environ 100 pieds) de plus pour s'arrêter qu'une voiture qui roule à la même vitesse. C'est presque le double.

Rouler plus vite pour gagner quelques minutes... Faites le calcul, c'est ridicule!

  • Sur une distance de 10 kilomètres, rouler à 70 km/h dans une zone de 50 km/h fait gagner à peine 4 minutes.
  • Sur une distance de 15 kilomètres, rouler à 90 km/h dans une zone de 70 km/h fait gagner à peine 3 minutes.
  • Sur une distance de 20 kilomètres, rouler à 110 km/h dans une zone de 90 km/h fait gagner à peine 2 minutes.

Passager, vous avez votre mot à dire

Trop vite? Osez le dire!

Si la personne qui conduit a le « pied pesant », demandez-lui de rouler moins vite. Si elle ne vous écoute pas, dites-lui que vous voulez descendre du véhicule et être laissé dans un lieu où vous serez en sécurité et où il sera possible pour quelqu'un de venir vous chercher.

Trop téméraire? Osez le dire!

Si la personne qui conduit se prend pour un pilote de F1 ou veut simplement vous impressionner, dites-lui que toutes ses manœuvres ne vous épatent en rien.

Votre ami et vous resterez en vie.