Clientèles - Jeunes

Alcool au volant

Lorsqu'on boit, on ne conduit pas! Pensez aux solutions de rechange pour éviter un accident, la suspension du permis de conduire, des points d'inaptitude et, généralement, une poursuite au criminel.

Taux d'alcoolémie et permis de conduire

Le taux d'alcoolémie maximum toléré pour le titulaire d'un permis de conduire est de 80 mg d'alcool par 100 ml de sang, soit « 0,08 ».

Cependant, vous pouvez aussi être arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies avant d'avoir atteint cette limite.

La règle du zéro alcool s'applique, entre autres :

  • à tous les titulaires d'un permis de n'importe quelle classe (auto, moto, etc.) et de n'importe quel type de permis (permis d'apprenti conducteur, permis probatoire, permis de conduire) qui ont moins de 22 ans
  • aux titulaires d'un permis d'apprenti conducteur, peu importe leur âge
  • aux titulaires d'un permis probatoire qui ne possèdent aucune autre classe de permis; autrement dit, à une personne qui est en voie d'obtenir son tout premier permis, peu importe son âge

La règle du zéro alcool (PDF, 173 Ko) n'empêche personne de boire et de fêter, mais plutôt de conduire après avoir bu.

Conduire après avoir bu? Optez plutôt pour des solutions de rechange

Information utile

Signez un pacte pour la vie (PDF, 357 Ko)Ce fichier n'est pas conforme aux standards sur l'accessibilité du Web. avec vos amis ou les membres de votre famille. Avec une pareille entente, chacun s'engage à ne pas conduire avec les facultés affaiblies et offre ses services pour aller chercher l'autre en tout temps.

Utilisez le transport en commun

Le bus ou le métro, lorsqu'il y en a, facilite les choses. Un conseil : consultez l'horaire à l'avance.

Appelez vos parents

Vos parents préfèrent sans doute se lever la nuit pour aller vous chercher plutôt que se faire réveiller par des policiers pour aller vous voir à l'hôpital ou… ailleurs.

Appelez un taxi

Pensez aux coupons Cool Taxi, qui peuvent être utilisés comme de l'argent comptant pour payer votre trajet.

Pensez aux services de raccompagnement

Opération Nez rouge, Tolérance Zéro et d'autres services de raccompagnement sont disponibles toute l'année dans certaines régions du Québec.

C'est peu coûteux, et on a son auto devant la maison le lendemain.

Choisissez un conducteur désigné

Désignez avant la soirée un conducteur qui remplira ce rôle. Le conducteur désigné est celui qui n'a pas bu d'alcool ni consommé de drogue.

Quelques conseils

  • En groupe, soyez conducteur désigné à tour de rôle.
  • Ne montez jamais avec un conducteur qui a bu ou qui a pris de la drogue.
  • Surveillez votre conducteur désigné pour vous assurer qu'il reste sobre.

Dormez chez un ami

  • Si vous avez bu, n'hésitez pas à dormir chez un ami; même si ce n'est pas le grand confort, vous serez au moins en sécurité.
  • Insistez pour garder un ami à coucher s'il ne peut pas conduire. S'il résiste, montrez clairement votre désaccord et appuyez ceux qui interviennent. En groupe, c'est encore mieux et plus efficace.
Information utile

Garde ou contrôle d’un véhicule

La loi n’interdit pas seulement de conduire un véhicule avec les facultés affaiblies, mais également d’en avoir la garde ou le contrôle. Voici quelques situations où les conséquences sont les mêmes que pour la conduite avec les facultés affaiblies :

  • être assis à la place du conducteur, même si le véhicule est arrêté ou en panne
  • se trouver dans son véhicule – même endormi sur la banquette arrière – et avoir la possibilité de le mettre en marche
  • se trouver à proximité de son véhicule, par exemple pour le déneiger ou mettre des choses dans le coffre

Conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool : les conséquences

Pour une 1re infraction (taux d'alcoolémie entre 80 et 160 mg/100 ml)

À l'arrestation

  • Suspension immédiate du permis : 90 jours

Après une reconnaissance de culpabilité au criminel

Le tout, à vos frais.

Pour une 2e infraction (taux d'alcoolémie entre 80 et 160 mg/100 ml)

La première infraction pouvant être liée à la conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool, la drogue ou les médicaments.

À l'arrestation

Après une reconnaissance de culpabilité au criminel

Le tout, à vos frais.

Pour une 3e infraction ou plus (peu importe le taux d'alcoolémie)

À l'arrestation

Après une reconnaissance de culpabilité au criminel

  • Interdiction de conduire : 3 ans
  • Emprisonnement : selon la décision du juge (peut aller jusqu'à 120 jours)
  • Casier judiciaire
  • Révocation du permis : 5 ans
  • Obligation de suivre le Programme d’évaluation et de réduction du risque de conduite avec les capacités affaiblies
  • Obligation d'équiper l'auto d'un antidémarreur éthylométriqueAppareil qui empêche la mise en marche d’un véhicule lorsqu’il détecte la présence d’alcool dans l’organisme d'un conducteur. à vie

Le tout, à vos frais.

Aperçu des conséquences additionnelles, et non les moindres

Dans le cas d'un accident causant des blessures ou la mort

Emprisonnement :

  • 10 ans pour avoir causé des blessures

OU

  • à vie pour avoir causé la mort

Période de référence pour le calcul de la récidive selon le Code de la sécurité routière :

  • 10 ans

Refus d'obéir à un policier ou taux d'alcoolémie supérieur à 160 mg/100 ml

Conduire avec un taux d'alcoolémie de plus de 0,16 mg ou refuser de faire les épreuves de coordination des mouvements ou de souffler dans l'alcootest, ou la « balloune », coûte :

Pour une 1re infraction

À l'arrestation

Après une reconnaissance de culpabilité au criminel

  • Interdiction de conduire pour 1 an
  • Amende : minimum de 1 000 $
  • Casier judiciaire
  • Révocation du permis : 3 ans
  • Obligation de suivre le Programme d’évaluation et de réduction du risque de conduite avec les capacités affaiblies
  • Obligation d'équiper l'auto d'un antidémarreur éthylométriqueAppareil qui empêche la mise en marche d’un véhicule lorsqu’il détecte la présence d’alcool dans l’organisme d'un conducteur. pour 2 ans
  • Emprisonnement : selon la décision du juge
Information utile

Vous croyez avoir un truc infaillible ?

Détruisez les mythes et mensonges!

Pour une 2e infraction

À l'arrestation

Après une reconnaissance de culpabilité au criminel

  • Interdiction de conduire : 2 ans
  • Amende : minimum de 1 000 $
  • Casier judiciaire
  • Révocation du permis : 5 ans
  • Interdiction d'immatriculer, de louer, d'acquérir et de mettre en circulation un véhicule à son nom
  • Obligation de suivre le Programme d’évaluation et de réduction du risque de conduite avec les capacités affaiblies
  • Obligation d'équiper l'auto d'un antidémarreur éthylométriqueAppareil qui empêche la mise en marche d’un véhicule lorsqu’il détecte la présence d’alcool dans l’organisme d'un conducteur. pour 3 ans
  • Emprisonnement : selon la décision du juge (minimum de 30 jours)
Information utile

L'alcool au volant, c'est puni par le Code criminel

Si vous êtes reconnu coupable, le juge décidera :

  • du montant de l'amende
  • de la durée de votre emprisonnement
  • de la durée pendant laquelle vous perdrez votre permis

Pendant cette période, vous ne pourrez plus conduire ni au Québec, ni au Canada, ni aux États-Unis, ni ailleurs.

Et aussi, vous aurez un casier judiciaire, ce qui pourrait vous nuire pour :

  • l'apprentissage de plusieurs métiers
  • l'accès à certaines écoles, comme l'École du barreau, et à la plupart des ordres professionnels
  • l'entrée aux États-Unis et dans divers autres pays