Le Relayeur

23 juin 2020

Approche de la date limite pour le dispositif de sécurité de bennes basculantes

À partir du 1er septembre 2020, tous les véhicules lourds et les ensembles de véhicules dont le poids nominal brut combiné totalise 4 500 kg ou plus (par exemple, une camionnette tirant une remorque à benne basculante) et dont la benne basculante excède 4,15 m en position relevée devront être munis d’un avertisseur sonore et d’un témoin lumineux qui s’activent automatiquement lorsque la benne n’est pas complètement abaissée.

Le Règlement sur les dispositifs de sécurité de bennes basculantes publié le 24 avril 2019 précise les véhicules visés ainsi que les spécifications techniques des dispositifs, tels le niveau sonore, l’emplacement du témoin lumineux ou la fréquence de clignotement.

Le 1er septembre 2020, si les véhicules visés ne sont pas munis du dispositif, ou que celui-ci est défectueux, le propriétaire ou l’exploitant s’expose à une amende de 350 $ à 1 050 $, plus les frais.

Pour en savoir plus, consultez le document Questions-réponses sur les dispositifs de sécurité de bennes basculantes (PDF, 251 ko). Ce document est régulièrement mis à jour suivant les questions qui nous sont adressées.

Vous pouvez également vous référer au site Web de la SAAQ.

Information supplémentaire concernant les examens pratiques

Dans le cadre du protocole sanitaire prévu lors des examens pratiques, un désinfectant est vaporisé sur les différentes composantes de la cabine.

Or, lorsque les tableaux de bord sont poussiéreux, l’application du désinfectant entraîne la formation d’une pellicule difficile à retirer par la suite.

De plus, on ne doit pas retrouver de cloison de protection entre le conducteur et le passager, et ce, en raison, notamment, des risques pour la sécurité, comme expliqué dans le document Conseils de sécurité quant à l’installation de cloisons de protection afin de contrer la propagation de la COVID-19 pour les véhicules de promenade, camions et autobus (PDF, 536 ko)Ce fichier n'est pas conforme aux standards sur l'accessibilité du Web..

En conséquence, la SAAQ invite les propriétaires à préparer leur véhicule avant leur examen pratique, soit en nettoyant le tableau de bord et en retirant les cloisons de protection, s’il y a lieu. 

Alarme de recul

Chaque année, des accidents mortels surviennent lors de manœuvres de recul de véhicules lourds. Une façon de contribuer à la prévention de ces accidents est de s’assurer que l’alarme de recul à réenclenchement automatique est installée conformément à la réglementation. Cela permet de faciliter la perception auditive et la localisation des véhicules sur les chantiers.

Les véhicules automoteurs visés par le Code de sécurité pour les travaux de construction, administré par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), sont ceux dont la vue du conducteur dans la lunette arrière est obstruée et ceux dont la capacité nominale est de 2 500 kg ou plus. Pour être conforme, cette alarme doit notamment :

  • être installée à l’arrière du véhicule, être visible et pointer vers l’arrière;
  • avoir un son distinct et une intensité supérieure au bruit environnant et au bruit du véhicule sur lequel elle est installée.

Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter le site Web de la CNESST ou le document d’information sur le sujet.