Conducteur

Conducteurs de véhicules lourds et fatigue

Pour prévenir la fatigue au volant, ne vous fiez pas uniquement à la réglementation sur les heures de conduite et de repos. Vos habitudes de vie comptent aussi pour beaucoup! Le Programme nord-américain de gestion de la fatigue peut grandement vous aider.

La fatigue au volant, en bref

La fatigue est une diminution progressive de la vigilance physique et mentale qui peut mener à la somnolence et à l'endormissement.

Elle affaiblit nos facultés, souvent sans que nous nous en rendions compte. Comme la consommation d'alcool, l'accumulation de fatigue diminue la concentration et modifie le jugement et les réflexes, donc la capacité de conduire.

Bien que les conducteurs de véhicules lourds ne soient pas les seuls à être sujets à la fatigue au volant, ils sont particulièrement concernés par ce problème, notamment en raison :

  • de leurs longues heures de travail
  • de l'irrégularité de leurs horaires
  • du travail de nuit
  • de l'importance du kilométrage parcouru
Information utile

Le saviez-vous?

La fatigue est l'une des principales causes de décès sur les routes, avec l'alcool, la vitesse et la distraction.

Reconnaître les signes de fatigue

Certains signes ne trompent pas :

  • bâiller souvent
  • avoir des picotements dans les yeux
  • avoir de la difficulté :
    • à trouver une position confortable, par exemple s’agiter sur son siège
    • à se concentrer et à être attentif, par exemple manquer une sortie
    • à maintenir une vitesse et une trajectoire constantes
  • avoir des réactions plus lentes, par exemple freiner tardivement
  • avoir des pertes de mémoire, par exemple ne plus se souvenir des derniers kilomètres parcourus
  • halluciner, surtout en présence de brouillard ou sur des routes monotones, par exemple imaginer un animal sur la route
  • cesser de regarder dans les rétroviseurs

Ce qu'il faut faire dès les premiers signes de fatigue

Lorsque la fatigue se fait sentir, la seule façon de la combattre est de s'arrêter dans un endroit sécuritaire pour :

  • faire une sieste de 15 à 30 minutes
  • faire une pause
  • se dégourdir et faire quelques exercices physiques simples
  • informer son gestionnaire de son état de fatigue

Pour prévenir la fatigue au volant au quotidien

La fatigue ne se contrôle pas. Vous ne pouvez donc pas « décider » d'être moins fatigué. La seule solution est de dormir.

Vous devez utiliser de façon appropriée le temps alloué pour récupérer, afin de vous présenter au travail en bonne forme. Il vous faut :

  • planifier votre temps libre afin d'obtenir suffisamment de sommeil
  • faire de l'exercice et bien vous alimenter
  • planifier vos voyages en tenant compte des « moments creux »
  • consulter un médecin si vous pensez avoir un problème de sommeil

Facteurs de risque

En général, le risque qu'un conducteur soit impliqué dans un accident lié à la fatigue dépend de certains facteurs :

  • la durée d'éveil
  • l'heure du jour
  • l'horloge biologique
  • la dette de sommeil
  • la consommation de drogue, de médicaments ou d'alcool
  • la présence d'un trouble du sommeil

Si ces facteurs se combinent, le risque est encore plus grand. Reconnaissez et respectez vos limites!

Les effets d’une longue période d’éveil : semblables à la consommation d’alcool

Une étude en laboratoire (Williamson et Feyer, 2000) a comparé les effets d’une longue période d’éveil à ceux de l’alcool (taux d’alcoolémie) :

  • Entre 17 et 19 heures d’éveil consécutives : les capacités physiques et mentales sont comparables à celles d’une personne ayant un taux d’alcool dans le sang de 50 mg/100 ml (0,05)
  • Après 24 heures d’éveil consécutives : les capacités physiques et mentales sont comparables à celle d’une personne ayant un taux d’alcool dans le sang de 100 mg/100 ml (0,10)

À long terme

Un sommeil insatisfaisant ou de mauvaise qualité peut avoir un effet négatif sur votre état de santé global.

Programme nord-américain de gestion de la fatigue

Ce programme aborde la fatigue au volant selon une approche globale qui comprend :

  • des renseignements sur la façon d'instaurer une culture d'entreprise qui favorise la réduction de la fatigue chez les conducteurs
  • une formation sur la gestion de la fatigue
  • de l'information sur le dépistage et le traitement des troubles du sommeil
  • de l'information sur la planification des horaires et des trajets des conducteurs
  • des renseignements sur les technologies de gestion de la fatigue

Objectifs du programme

L'objectif principal du programme est de comprendre la fatigue et de prendre conscience de l'importance d'une bonne hygiène du sommeil et d'un mode de vie sain.

Il vise aussi à :

  • réduire la fatigue des conducteurs
  • améliorer leur qualité de vie
  • diminuer la fréquence des accidents dus à la fatigue et réduire les coûts qui y sont liés

Qui peut suivre une formation?

  • Le conducteur et sa famille
  • Les transporteurs (peu importe la taille de l'entreprise et le type d'activités réalisées)
  • Les répartiteurs
  • Les expéditeurs
  • Les réceptionnaires
  • Les responsables de la sécurité en entreprise
  • Les propriétaires et les exploitants

Comment suivre une formation?

En ligne

Vous pouvez suivre gratuitement un cours en ligne sur le site du Programme nord-américain de gestion de la fatigue (PNAGF).

La participation au programme est volontaire. Vous pouvez donc y participer même si votre entreprise de transport ne le fait pas.

Dans un centre de formation

En collaboration avec la SAAQ, le Centre de formation en transport de Charlesbourg et le Centre de formation du transport routier Saint-Jérôme offrent des formations basées sur le matériel du programme.