Prendre la route au Québec

Les particularités de la conduite au Québec

Avant de prendre le volant, il faut d'abord faire connaissance avec les particularités du Code de la sécurité routière. Cela vous permettra de rouler en toute sécurité.

Conduire au Québec

Quelles sont les particularités du Code de la sécurité routière? Il est important de les connaître pour éviter de causer des accidents ou de recevoir une amende.

Au Québec, on roule à droite

Au Québec, comme partout au Canada ou aux États-Unis, vous devez rouler à droite.

Alcool au volant

Au Québec, il est interdit de conduire un véhicule si le taux d’alcoolémie dans le sang est égal ou supérieur à 80 mg d'alcool par 100 ml de sang, soit 0,08. Ce taux vaut pour le titulaire d'un permis de conduire âgé de 22 ans ou plus.

Attention! C'est zéro alcool pour les conducteurs de moins de 22 ans et pour les nouveaux conducteurs (permis apprenti ou probatoire), peu importe leur âge.

Pour en savoir davantage, consultez la page Alcool – Ce que dit la loi.

Drogue au volant

Comme pour l'alcool, conduire avec les facultés affaiblies par la drogue (incluant le cannabis et les médicaments) est un acte criminel.

Même si le cannabis est légal au Canada, il est interdit d’en fumer à bord d’un véhicule, même pour les passagers.

Pour en savoir davantage, consultez la page Drogues – Ce que dit la loi.

Limites de vitesse sur les routes du Québec

Affichage de la vitesse en kilomètres par heure

Au Québec et partout au Canada, les limites de vitesse sont affichées en kilomètres par heure (km/h) et non pas en milles par heure (m/h), comme c’est le cas aux États-Unis.

Dans les villes et les villages

La limite légale est de 50 km/h. Par contre, les municipalités réduisent les vitesses dans certains quartiers, par exemple dans les zones scolaires, où la limite est généralement de 30 km/h. Surveillez les panneaux de signalisation!

Sur les routes secondaires

La limite est généralement de 90 km/h. Par contre, sur certaines routes, elle peut être de 80 km/h, de 70 km/h, ou moins. Ouvrez les yeux!

Sur la plupart des autoroutes

La vitesse est limitée à 100 km/h et non pas à 130 km/h comme dans plusieurs pays européens.

Sanctions et amendes pour excès de vitesse au Québec

Faire un excès de vitesse entraîne des points d’inaptitude et une amende qui varie selon la vitesse affichée.

Ceinture de sécurité

La ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les passagers du véhicule, en avant et en arrière.

Sièges d’auto pour enfants

La loi exige que votre enfant soit bien attaché dans un siège d’auto adapté à son poids et à sa taille jusqu’à ce qu’il mesure 145 cm ou jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 9 ans. Nous vous recommandons de faire asseoir votre enfant sur un siège d’appoint tant que vous n’êtes pas certain que sa ceinture de sécurité est parfaitement ajustée lorsqu’il est assis directement sur la banquette.

La ceinture de sécurité est utilisée correctement lorsque les conditions suivantes sont respectées :

  • lorsque l’enfant est assis, il a le dos bien appuyé au dossier et les genoux pliés au bout du siège
  • lorsque la ceinture est attachée, elle passe au milieu de son épaule (clavicule) et sur ses hanches (bassin)

Banquette arrière

Il est recommandé que les enfants de 12 ans ou moins soient assis sur la banquette arrière.

Phases d’utilisation d’un siège d’auto pour enfant

Phase 1 : Siège orienté vers l’arrière
  • Pour l’enfant, de sa naissance jusqu’à ce qu’il pèse au moins 10 kg (22 lb).
Phase 2 : Siège orienté vers l’avant
  • Pour l’enfant qui a au moins 1 an, qui pèse au moins 10 kg (22 lb) et qui se tient debout seul.
Phase 3 : Siège d’appoint
  • Pour l’enfant qui pèse au moins 18 kg (40 lb).
  • Le siège d’appoint permet de bien placer la ceinture au milieu de l’épaule de l’enfant (pas dans son cou) et sur ses hanches (pas sur son ventre).

Feux de circulation

Au Québec, au Canada et aux États-Unis, les feux de circulation sont de l’autre côté de la rue. Ils ne sont pas à la ligne d’arrêt, devant le capot de l’auto.

Virage à droite au feu rouge

Le virage à droite au feu rouge est permis au Québec, sauf aux intersections où la signalisation l’interdit et sur l’ensemble de l’île de Montréal.

Vérifiez toujours la signalisation qui se trouve sous le feu de circulation. Dans certains cas, elle précise le moment de la journée où l’interdiction s’applique.

Quand le virage à droite est permis, vous devez arrêter votre véhicule à l’intersection comme vous le feriez à un panneau d’arrêt. Avant de faire votre virage, vous devez céder le passage aux piétons, aux cyclistes et aux conducteurs qui sont déjà dans l’intersection ou qui sont sur le point de s’engager dans l’intersection. Assurez-vous ensuite que vous pouvez tourner en toute sécurité.

Feu vert clignotant ou avec une flèche verte

Quand le feu vert clignote ou qu’il montre une flèche verte, cela indique que vous pouvez tourner à gauche, après avoir laissé le passage aux véhicules, aux piétons et aux cyclistes qui sont déjà dans l’intersection. Les autres véhicules qui se trouvent de l’autre côté n’ont pas le droit d’avancer, car leur feu est rouge.

Panneaux d’arrêt aux 4 intersections

Il y a partout au Québec, comme ailleurs en Amérique du Nord, des panneaux d’arrêt. Le premier véhicule qui fait son arrêt est le premier qui repart, et ainsi de suite. Vous devez également céder le passage aux piétons engagés dans l’intersection.

Autobus scolaires et feux clignotants

On reconnaît les autobus scolaires à leur couleur jaune. Lorsque les feux jaunes sont activés, vous devez ralentir et vous préparer à arrêter. Lorsque les feux rouges clignotent et que les panneaux d’arrêt sont ouverts sur les côtés, vous devez immobiliser votre véhicule à plus de 5 mètres de l’autobus, que vous soyez derrière ou que vous lui fassiez face. Ces règles ne s’appliquent pas lorsqu'un terre-plein vous sépare de l’autobus scolaire. Ne pas respecter ces règles constitue l’une des infractions les plus sévèrement punies.

Usage du klaxon

Au Québec, le klaxon est utilisé seulement dans les cas où la situation l’exige. Vous ne devez donc pas klaxonner pour montrer votre colère ou votre impatience. Klaxonner sans raison entraîne une amende de 100 $.

Corridor de sécurité

Lorsqu'un véhicule d’urgence (police, pompiers, ambulance), une dépanneuse ou un véhicule de surveillance est arrêté et que ses gyrophares ou ses feux clignotants sont en marche, vous devez respecter un corridor de sécurité. Vous devez ralentir et vous éloigner le plus possible du véhicule arrêté, si vous pouvez le faire sans danger. Si c’est impossible, vous devez faire un arrêt avant de le dépasser. 

Chantiers routiers

Dans les zones de chantiers routiers (travaux), vous devez respecter les panneaux orange et ralentir pour rouler à la vitesse indiquée. Ces comportements sont obligatoires pour assurer la sécurité des travailleurs et pour éviter des amendes et des points d’inaptitude. Le montant de l’amende double dans le cas d’un excès de vitesse dans les zones de travaux.

Conduite hivernale

Au Québec, du 1er décembre au 15 mars, votre véhicule doit être muni de quatre pneus d’hiver en bon état, sinon, c’est une infraction. Vous devez aussi déneiger tout votre véhicule (vitres, rétroviseurs, toit, capot et phares) pour avoir une bonne visibilité. Vous devez réduire votre vitesse lorsque la visibilité est limitée à cause de l’obscurité, du brouillard, de la pluie ou de précipitations, ou lorsque la chaussée est glissante ou qu’elle n’est pas entièrement dégagée.

Panneau destinations carrefour giratoire

Carrefour giratoire

Un carrefour giratoire est un carrefour formé d’un îlot central autour duquel se greffent – en étoile – 1, 2, 3 ou 4 voies de circulation. Il permet de réduire la vitesse, de diminuer le nombre d'accidents avec blessés et d’assurer la fluidité de la circulation, puisque les automobilistes rejoignent les véhicules engagés dans le carrefour uniquement lorsque la voie est libre.

Principes de base

  1. On ralentit à l’approche d’un carrefour giratoire.
  2. On entre toujours dans un carrefour giratoire par la droite et on circule dans le sens antihoraire.
  3. On doit céder le passage aux conducteurs, aux cyclistes et aux piétons déjà engagés dans le carrefour.
  4. S’il y a des passages pour piétons, il faut leur céder le passage.

Principales notions de sécurité routière

Conduite avec les facultés affaiblies

La capacité de conduire un véhicule peut être affaiblie par la consommation d’alcool, de drogue ou de certains médicaments, ce qui augmente le risque d’accident. Si vous êtes reconnu coupable d’une infraction criminelle pour alcool ou drogue au volant, vous pourriez avoir de la difficulté à aller aux États-Unis et à trouver du travail. Une infraction criminelle peut coûter très cher, soit des milliers de dollars.

Vitesse

La vitesse est l’une des principales causes d’accidents de la route au Québec. Un excès de vitesse peut vous donner des points d’inaptitude et une amende. Votre permis de conduire sera suspendu si vous faites un grand excès de vitesse et votre véhicule pourrait même être saisi (remorqué).

Fatigue

Baisser la vitre, monter le volume de la radio, chanter, mâcher de la gomme ou parler aux passagers ne sont pas des solutions efficaces quand on est fatigué. Lorsque les signes de fatigue apparaissent, la meilleure solution, c’est de s’arrêter pour faire une sieste de 15 à 30 minutes et de boire un café avant de repartir. La sieste ne remplacera pas une bonne nuit de sommeil, mais elle vous permettra de continuer votre route en sécurité pendant quelque temps.

Cellulaire et texto

Il est interdit d’utiliser un téléphone cellulaire ou tout autre appareil électronique portatif en conduisant. Le simple fait de le tenir en main ou de toute autre façon lorsque vous conduisez est interdit, et ce, même si vous attendez à un feu rouge ou dans un bouchon de circulation.

Pour utiliser votre cellulaire ou tout autre appareil électronique portatif, stationnez-vous dans un endroit où il est légal et sécuritaire de le faire. Vous pouvez cependant utiliser un dispositif mains libres.

Vélo

Portez attention aux cyclistes et prévoyez leur présence sur le réseau routier. Les cyclistes doivent parfois quitter la droite de la rue pour éviter des obstacles.

Gardez vos distances : le Code de la sécurité routière vous oblige, au moment de dépasser un cycliste, à ralentir et à laisser un espace de 1 m entre votre voiture et le cycliste dans une zone de 50 km/h et moins, et de 1,5 m dans une zone de plus de 50 km/h.

Aux intersections, avant d’effectuer un virage, surveiller la présence de cyclistes, vérifier vos angles morts et cédez le passage aux cyclistes.

Lorsque vous êtes stationnés, avant d’ouvrir votre portière, assurez-vous qu’il n’y a pas de cycliste qui s’approche.

Piétons

Au Québec, tout usager de la route est tenu d’agir avec prudence et respect lorsqu’il circule sur un chemin public, surtout à l’égard de celui qui est plus vulnérable que lui.

Portez attention aux piétons, en particulier aux intersections où ils sont en plus grand nombre. Anticipez également leur présence aux passages pour piétons et près de lieux propices à la présence de piétons (écoles, hôpitaux, terrains de jeux, commerces, etc.). Ainsi :

  • arrêtez-vous avant la ligne d’arrêt aux intersections et aux passages pour piétons
  • respectez le passage des piétons aux intersections, aux passages pour piétons, avant d’accéder à une entrée privée ou d’en sortir
  • respectez la signalisation qui concerne les piétons, par exemple, les feux pour piétons
  • établissez un contact visuel avec les piétons qui veulent traverser et faites un geste de la main pour leur signaler que vous les avez vus

Principaux panneaux de signalisation

Interdiction

  • Indique que tout ce qui est à l’intérieur du cercle est une interdiction.

Obligation

  • Indique que tout ce qui est à l’intérieur du cercle est une obligation.

Arrêt

  • Indique l’obligation d’arrêter à une intersection.

 

Céder le passage

  • Indique l’obligation de céder le passage aux véhicules qui circulent sur une route prioritaire.

Entrée interdite

  • Indique que l’accès à une route est interdit à tous les véhicules.

Sens unique

  • Indique l’obligation de circuler sur un chemin dans le sens indiqué.

Zone scolaire

  • Indique le début d’une zone scolaire. Ce panneau est accompagné d’un autre panneau qui indique aux conducteurs la limite de vitesse permise dans la zone scolaire ainsi que les heures de la journée, les jours et les mois durant lesquels la limite s’applique. 

  

Présence possible d’un autobus scolaire

  • Avertit de la présence possible d’un autobus scolaire arrêté pour faire monter ou descendre des élèves.

 

Passages pour piétons

  • Indique la présence d’un passage pour piétons. Vous devez céder le passage aux piétons qui s’y engagent.

     

Voie réservée

  • Indique qu’une voie de circulation est réservée à certains véhicules (taxi, autobus).

 

Feux de circulation

  • Le feu rouge indique l’obligation d’arrêter. Le véhicule doit s’arrêter avant la ligne d’arrêt.

 

Interdiction de tourner à droite au feu rouge

  • Il est présent aux intersections où le virage à droite au feu rouge est interdit. Il peut indiquer les moments de la journée pendant lesquels tourner à droite est interdit.

Panneaux de travaux routiers

Fusion de voies

  • Indique la fusion de deux voies ou plus.

  

Panneau de travaux routiers

  • Indique à quelle distance débutent les travaux routiers.

Panneau de travaux routiers

  • Indique la présence d’un signaleur qui dirige la circulation à l’aide d’un panneau utilisé pour ralentir ou arrêter la circulation à l’approche de l’aire de travail.

       

Quoi faire en cas d’accident

  • Appelez la police (911) afin de produire un rapport d’accident.
  • Si vous êtes blessé, allez voir un médecin et faites remplir un rapport médical.
  • Faites, le plus tôt possible, une réclamation à la Société de l’assurance automobile du Québec en composant le 1 888 810-2525 (blessures ou décès).
  • Appelez votre assureur privé si l’accident a causé des dommages matériels.

En cas de blessures ou de décès à la suite d’un accident de la route survenu au Québec ou à l’extérieur du Québec, la Société de l’assurance automobile du Québec indemnise tous les Québécois, qu’ils soient responsables ou non de l’accident.

Pour les dommages matériels, vous devez avoir une police d’assurance responsabilité d’au moins 50 000 $.