Bien conduire au Québec, c'est…

Avant de prendre le volant pour sillonner le Québec, mieux vaut faire connaissance avec les particularités de notre Code de la sécurité routière. Cela vous permettra de rouler en toute sécurité pour mieux apprécier les attraits du Québec.

Bien conduire au Québec, c'est… savoir ce qui est différent

Quels sont les particularités du code de la route et les pièges courants? Mieux vaut le savoir pour éviter de causer des accidents ou de recevoir une amende.

Au Québec, on roule à droite

Oui! Au Québec, comme partout au Canada ou aux États-Unis, on roule à droite.

Taux d'alcoolémie maximum au Québec = 0,08

Au Québec, la limite légale est de 80 mg d'alcool par 100 ml de sang, soit 0,08. Ce taux vaut pour le titulaire d'un permis de conduire « régulier » âgé de 22 ans ou plus.

Attention! C'est zéro alcool pour les conducteurs de moins de 22 ans

Il est interdit à tout titulaire d'un permis de conduire âgé de moins de 22 ans de conduire après avoir consommé de l'alcool. En cas d'infraction, le permis est automatiquement suspendu, l'auto est saisie et l'amende varie de 300 $ à 600 $, plus les frais.

Voir ce que dit la loi en matière de conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool.

Limites de vitesse sur les routes du Québec

Sur les autoroutes…

C'est 100 km/h et non pas 130 km/h comme dans la plupart des pays européens.

Information utile

Affichage de la vitesse en km/h

Au Québec, et partout au Canada, les limites de vitesse sont affichées en kilomètres par heure (km/h) et non pas en milles (m/h), comme c'est le cas aux États-Unis.

Dans les villes et villages…

La limite est généralement de 50 km/h. Dans certains quartiers, notamment dans les zones scolaires, la limite est de 30 km/h.

Sur les routes secondaires…

La limite est généralement de 90 km/h. Dans certaines zones, elle peut être de 80 km/h, de 70 km/h ou moins. Ouvrez les yeux!

Sanctions et amendes pour excès de vitesse au Québec

Nous vous invitons à consulter la section Ce que dit la loi pour connaître ce qu'il vous en coûterait de commettre un excès de vitesse au Québec.

Les feux de circulation

Au Québec, au Canada, aux États-Unis – partout en Amérique du Nord –, les feux tricolores, qu'on appelle ici des « lumières », se trouvent de l'autre côté du croisement et non pas à la ligne d'arrêt… devant le capot de votre auto.

Mieux vaut le savoir afin ne pas vous arrêter au pied de ces feux, ce qui voudrait dire que vous avez déjà traversé le carrefour. Pour vous et pour les autres usagers de la route, ce serait déjà trop tard!

Le virage à droite au feu rouge

Le virage à droite au feu rouge est permis au Québec, sauf aux intersections où la signalisation l'interdit et à Montréal.

Vérifiez toujours la signalisation qui se trouve sur le feu en question. Dans certains cas, elle précise à quelle heure vous avez le droit de tourner à droite ou si vous n'avez pas le droit de le faire.

  • Dans la ville de Québec, le virage à droite au feu rouge est permis, sauf en cas d'indication contraire. Dans ce cas, la consigne est indiquée sur le feu en question.
  • À Montréal, le virage à droite au feu rouge est interdit.

Quand le virage à droite est permis, vous devez arrêter votre véhicule, exactement comme à un panneau d'arrêt, et vous assurer que vous pouvez tourner en toute sécurité avant de le faire.

Pour bien comprendre le principe du virage à droite au feu rouge

Feu vert clignotant ou avec une flèche verte, clignotante ou non

Ce type de feu est courant au Québec. Quand il clignote ou qu'il montre une flèche verte, cela indique que vous avez la priorité de passage pour tourner à gauche. Les autres véhicules qui se trouvent de l'autre côté du carrefour n'ont pas le droit d'avancer, car leur feu est rouge.

Virage à gauche : attention! On tourne DEVANT l'auto qui se trouve de l'autre côté

Autre chose qui pourrait vous surprendre : lors d'un virage à gauche à une intersection, si des voitures qui sont en face de vous tournent également à gauche, il faut tourner devant ces véhicules – et non pas tourner derrière ces véhicules - comme en Europe, en Asie et en Afrique.

Autres particularités

Interdiction de tourner à gauche

Vous pouvez rencontrer deux signalisations qui veulent dire la même chose pour l'interdiction de tourner à gauche, notamment à Montréal.

Ces panneaux sont les suivants :

  • Interdiction de tourner à gauche
  • OU

  • Obligation d'aller tout droit ou de tourner à droite

3 ou 4 panneaux ARRÊT : qui part en premier?

Il y a partout au Québec, comme ailleurs en Amérique du Nord, des panneaux d'arrêt. À un croisement, vous trouverez souvent 4 panneaux ARRÊT.

Dans les faits, la première auto qui fait son arrêt est la première qui repart et ainsi de suite.

Les autobus scolaires : quand les feux spéciaux clignotent, arrêt immédiat!

Reconnaissables par leur couleur jaune, les autobus scolaires sont à prendre au sérieux.

À savoir :

  • Lorsque les feux rouges spéciaux clignotent et que les panneaux d'arrêt sont déployés sur les côtés, vous devez faire un arrêt complet et immédiat, et cela, que vous suiviez l'autobus scolaire ou que vous le croisiez. Cette règle ne s'applique pas lorsqu'un terre-plein vous sépare de l'autobus scolaire.
  • La distance d'arrêt entre vous et l'autobus est d'un minimum de 5 mètres. Cela permet aux écoliers de traverser la rue pour prendre leur autobus ou rentrer chez eux.

Ne pas s'arrêter, dans un sens et dans l'autre, lorsque les feux rouges spéciaux clignotent est l'une des infractions les plus sévèrement punies.

Corridors de sécurité : attention!

À faire : vous écarter de la voie occupée

Vous avez l'obligation de ralentir en vous éloignant le plus possible du véhicule immobilisé, après avoir vérifié que vous pouvez changer de voie sans causer d'accident. Si c'est impossible de le faire, vous devez vous immobiliser avant d'effectuer la manœuvre de contournement pour ne pas mettre en péril la vie ou la sécurité des personnes.

En cas d'infraction, l'amende varie de 200 $ à 300 $, plus les frais.

Nous vous recommandons de voir la manœuvre à faire dans le site du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports.

L'usage du klaxon

Au Québec, le klaxon est utilisé seulement dans les cas où la situation le nécessite. Donc on ne klaxonne pas pour manifester sa colère, son impatience ou d'autres états d'âme. Même pour les mariages, les concerts de klaxons ne sont pas de mise.

Au cas où il vous viendrait à l'idée de klaxonner sans raison valable, vous pourriez recevoir une amende minimum de 100 $.