Moyens de déplacement – En vélo

Obstacles et chaussée

Nids-de-poule, sable, grilles d’égout, voies ferrées et conditions météo sont autant de facteurs à considérer quand on fait du vélo.

Nids-de-poule, sable, objets pointus… Ouvrez l'œil sur les pièges de la route!

  • Les trous et les inégalités de la chaussée, qui peuvent présenter un risque de chute
    • Évitez-les en changeant progressivement de trajectoire et contournez-les lentement. Assurez-vous de ne pas couper la voie à un autre usager (automobiliste, motocycliste, autre cycliste, etc.).
  • Les surfaces glissantes ou en terre, qui peuvent vous faire chuter
    • Roulez lentement et prenez les virages avec précaution, en gardant votre vélo aussi droit que possible.
  • Les objets pointus, qui peuvent crever les pneus, provoquant parfois des chutes ou des collisions
    • Faites attention aux punaises, aux clous, aux débris de verre, aux agrafes, aux câbles, aux épingles, aux roches coupantes et aux morceaux de métal pointus.
  • Bouches d'égout, plaques de métal, rails, etc.
    • Toutes ces surfaces sont glissantes. Ralentissez, surtout quand elles sont mouillées.
    • Portez une attention particulière lorsque les ouvertures des bouches d’égout sont parallèles à la route, car les roues peuvent s’y coincer.

Voies ferrées

Les rails sont glissants lorsqu'ils sont mouillés.

  • Traversez un rail à la fois.
  • Roulez lentement et mettez-vous debout sur les pédales pour traverser des voies ferrées particulièrement bosselées, afin de garder votre équilibre.
  • Si la manœuvre vous semble trop risquée, descendez de votre vélo et traversez à pied.

En appuyant sur le vidéo, vous changerez le contexte de la page.

Attention aux voies ferrées

Pour traverser des rails

1. Regardez par-dessus votre épaule gauche. Illustration d'un cycliste vu de face qui jette un coup d'œil par-dessus son épaule gauche pour voir s'il y a une ouverture dans la circulation avant de changer de voie.

2. Allez à gauche.

3. Traversez à angle droit.

Information utile

À l'approche d'un train

Le cycliste doit immobiliser son vélo quand :

  • une signalisation, une barrière abaissée ou un employé de chemin de fer signale l'approche d'un véhicule sur rails
  • il aperçoit ou entend un train qui approche du passage à niveau

S’il n’y a pas de barrière (uniquement des feux d’avertissement), immobilisez-vous à au moins 5 mètres de la voie ferrée.

Conditions météo

Pluie, neige, givre matinal

La pluie, la neige et le givre matinal rendent la chaussée glissante. Dans ces conditions météorologiques, redoublez de prudence!

Freiner et tourner dans les règles de l’art

La plupart des vélos freinent mal sous la pluie, même ceux qui sont équipés de freins à disque.

Quoi faire sous la pluie :

  • roulez lentement
  • prévoyez une distance de freinage supplémentaire, car les premiers tours de roues serviront à assécher les freins, qui n’ont pas la même efficacité  lorsqu’ils sont mouillés
  • une fois que les freins ont commencé à agir, freinez fermement
  • l’adhérence des pneus est moins bonne sur une chaussée mouillée. Prenez les virages doucement, sans trop vous pencher
  • assurez-vous d’être bien vu, car dans ces conditions, la visibilité est souvent réduite

Chaussée mouillée

Les flaques d’eau peuvent cacher des crevasses dans la chaussée ou de gros trous. Évitez-les, si possible, ou franchissez-les lentement. Rappelez-vous que les freins sont moins efficaces lorsqu’ils sont mouillés.