Moyens de déplacement - En scooter

Météo et chaussée : attention en scooter!

Vent, pluie, brouillard, chaussée humide, plaque d'huile, gravier… La météo et l'état de la chaussée influencent considérablement la conduite d'un scooter.

Vérifiez les prévisions météorologiques avant de partir en scooter

Les principales conditions auxquelles il faut s'adapter en cyclomoteurVéhicule de promenade à 2 ou 3 roues, dont la vitesse maximale est de 70 km/h, muni d’un moteur électrique ou d’un moteur d’une cylindrée d’au plus 50 cm3, équipé d’une transmission automatique., aussi appelé scooter, sont la pluie, le brouillard et le vent.

Faire du scooter sous la pluie

  • La chaussée est glissante.
  • La visibilité est réduite.
  • La distance de freinage est plus longue.
  • L'adhérence des pneus est diminuée.

Autant que possible, évitez de conduire :

  • dans les voies où l'eau s'accumule
  • dans les ornières

À l'approche d'une flaque d'eau

  • Dirigez votre regard loin devant.
  • Lâchez la poignée des gaz.
  • Évitez tout mouvement brusque, en gardant les bras et les mains détendus.
  • Ne tentez pas de tourner le guidon ou de freiner.
  • À la sortie de la nappe d'eau, accélérez graduellement pour reprendre une vitesse sécuritaire.

Faire du scooter dans le brouillard

  • Réduisez votre vitesse.
  • Augmentez vos distances avec les autres véhicules.
  • Portez des vêtements de protection aux couleurs claires, ou munis de bandes réfléchissantes.
    • Cette recommandation est valable en tout temps. On n'est jamais trop prudent!
  • Tenez-vous sur la portion de route qui vous protégera le mieux des véhicules se trouvant sur l'autre voie et de ceux qui sont stationnés.

Faire du scooter quand il y a du vent

Lorsque le vent souffle fort, particulièrement quand il souffle de côté, il est fortement recommandé de ne pas utiliser votre scooter.

En cas de vents violents, mettez-vous à l'abri, dès que vous le pouvez, dans un endroit sécuritaire.

Si vous devez quand même utiliser votre scooter, voici ce qu'il faut faire :

  • réduisez votre vitesse
  • augmentez vos distances avec les autres véhicules
  • tenez le guidon fermement
  • tenez-vous dans le tiers central de la voie pour avoir assez d'espace pour vous déplacer à gauche ou à droite si les vents déplacent le scooter

Si le vent souffle de côté, faites un léger contre-braquage pour combattre sa poussée sur le scooter :

  • poussez la poignée droite quand le vent vient de la gauche
  • poussez la poignée gauche quand le vent vient de la droite
Attention

Pas de scooter entre le 15 décembre et le 15 mars

Le règlement sur les pneus d'hiver s'applique aussi aux scooters. Il est donc interdit de rouler en scooter du 15 décembre au 15 mars.

Par contre, s'il neige avant le 15 décembre ou après le 15 mars, ne prenez pas de risque : n'utilisez pas votre scooter.

État de la route : méfiez-vous!

Ayez l'œil sur l'état de la route, particulièrement sur :

  • les nids-de-poule et les fissures
  • les marquages au sol : s'ils sont humides, ils sont très glissants
  • les feuilles mortes et le gel à l'automne
  • les plaques d'huile : mélangées ou non à de la poussière, elles diminuent – subitement et considérablement – l'adhérence des pneus, surtout en début de pluie ou lorsqu'il fait très chaud
  • le sable et le gravier, surtout dans les courbes, les montées et les descentes

Soleil et scooter : attention aux éblouissements

Le matin et en fin de journée, le soleil est parfois très éblouissant, ce qui peut nuire à votre vision.

Attention aux visières teintées : elles atténueront peut-être les rayons du soleil, mais elles pourraient perturber la netteté de votre vision.

Pour faire un achat éclairé

Consultez notre Guide d'achat – Casque et vêtements de protection pour la moto.