Comportements – Drogues et médicaments

Le saviez-vous?

Les chiffres montrent une augmentation des arrestations pour conduite avec les facultés affaiblies par les drogues ou les médicaments. Parmi les drogues les plus courantes : le cannabis (« pot »), les méthamphétamines (speed), le GHB et la cocaïne.

La drogue au volant en chiffres

30 % des conducteurs décédés avaient de la drogue dans le sang

La présence de drogues dans le sang a été constatée chez environ 30 % des conducteurs décédés dans un accident de 2009 à 2013 (données du Bureau du coroner). Parmi les drogues les plus fréquentes :

  • cannabis
  • cocaïne
  • benzodiazépines
  • amphétamines
  • opiacés

100 000 conducteurs ont conduit après avoir consommé de la drogue

Un sondage réalisé en 2015 révèle que 2 % des conducteurs québécois ont conduit un véhicule après avoir consommé de la drogue.

Attention

Pourquoi les arrestations pour facultés affaiblies par la drogue augmentent-elles?

Tout simplement parce que les policiers sont plus nombreux à être formés pour faire passer des tests de dépistage aux personnes soupçonnées de conduire avec les facultés affaiblies par la drogue.

Médicaments d’ordonnance et en vente libre

Certains médicaments prescrits par les professionnels de la santé ou en vente libre peuvent diminuer la capacité à conduire parce qu’ils peuvent causer :

  • de la somnolence
  • des étourdissements
  • une vision floue
  • une baisse de concentration
  • des pertes de mémoire
  • etc.

Ces médicaments peuvent être des tranquillisants, des antidépresseurs, des somnifères, des antihistaminiques (pour les allergies), des décongestionnants (pour les sinus, la toux, etc.), des relaxants musculaires et une multitude d’autres, comme ceux qui contiennent des opiacés ou autres substances, utilisés par exemple pour calmer la douleur.

Presque toutes les classes de médicaments peuvent produire des effets secondaires qui influencent la capacité à conduire, ces effets étant variables d’une personne à l’autre. Ceux qui provoquent de la somnolence sont particulièrement néfastes pour la conduite.

Vous prenez des médicaments et vous devez conduire?

Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour connaître les effets de ces médicaments sur la conduite automobile.

Lisez attentivement les indications et surtout les contre-indications à la conduite, que ces médicaments soient prescrits par le médecin ou en vente libre.

Attention

Attention aux mélanges!

Mélanger de l'alcool avec une drogue ou des médicaments affaiblit les facultés encore plus rapidement et plus intensément. Par exemple, le mélange alcool et cannabis ou alcool et fatigue multiplie par 15 le risque d'accident.