Clientèles – Jeunes

Fatigue au volant

La fatigue au volant est l'une des principales causes de décès sur nos routes. Ne la laissez pas vous mener à votre dernier repos. Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue.

Fatigue au volant : conducteurs les plus à risque

  • Les moins de 30 ans, surtout les hommes
  • Les conducteurs professionnels
  • Les travailleurs qui ont des horaires irréguliers, qui ont de longues journées de travail ou qui travaillent de nuit
  • Les personnes qui souffrent d'un trouble du sommeil non diagnostiqué ou non traité
  • Les personnes dont le style de vie a un impact sur la quantité et la qualité de leur sommeil

Reconnaître les signes de fatigue

Certains signes ne trompent pas :

  • bâiller souvent
  • avoir des picotements dans les yeux
  • avoir de la difficulté à garder les yeux ouverts
  • avoir de la difficulté :
    • à trouver une position confortable, par exemple s’agiter sur son siège
    • à se concentrer et à être attentif, par exemple manquer une sortie
    • à maintenir une vitesse et une trajectoire constantes
  • avoir des réactions plus lentes, par exemple freiner tardivement
  • avoir des pertes de mémoire, par exemple ne plus se souvenir des derniers kilomètres parcourus
  • halluciner, surtout en présence de brouillard ou sur des routes monotones, par exemple imaginer un animal sur la route
  • cesser de regarder dans les rétroviseurs
Attention

Conduire quand on est fatigué, c'est conduire avec un « cerveau affaibli ». Conséquences?

  • Diminution des réflexes et de la vigilance
  • Augmentation du temps de réaction et des risques de somnolence
  • Altération de la mémoire
  • Réduction du champ visuel utile

Ne croyez pas aux solutions magiques!

On ne peut pas décider d'être moins fatigué. La volonté et l'expérience de conduite n'y changeront rien.

Boire un café ou une boisson énergétique, baisser la vitre ou monter le volume de la radio n'a aucun effet sur la fatigue et tient plutôt des mythes et fausses croyances.

Le seul moyen de gagner le combat contre la fatigue, c'est de s'arrêter de conduire dès les premiers signes.

Nos conseils

  • Si vous partez pour un long trajet, reposez-vous avant le départ et prévoyez des pauses toutes les 2 heures.
  • Si vous êtes fatigué, arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire pour vous dégourdir ou faire une sieste. Habituellement, 15 à 30 minutes suffisent.
  • Passez le volant à un autre conducteur.
  • Évitez autant que possible de conduire la nuit ou durant les périodes où normalement vous dormez.
  • Planifiez vos déplacements en tenant compte des moments où la fatigue se fait le plus souvent sentir. Il y a un plus grand risque d'endormissement en début et en milieu d'après-midi.
  • Évitez les trajets monotones sur des routes peu éclairées la nuit.
  • Réduisez votre vitesse, car elle nécessite un surplus d'informations à traiter, ce qui cause de la fatigue.
  • Évitez la fatigue visuelle, par exemple en diminuant l'éclairage du tableau de bord.
  • Prenez des repas légers et hydratez-vous régulièrement.
  • Évitez l'alcool.

Information utile

Faire une pause

Une pause permettra d'améliorer votre vigilance pour une courte période, tandis qu'une sieste vous aidera à récupérer si vous êtes fatigué, et vous vous sentirez reposé plus longtemps.

Faire une sieste

La sieste ne remplacera jamais une bonne nuit de sommeil, mais en cas de grande fatigue, elle vous permettra de poursuivre votre route en sécurité pendant quelque temps.