Clientèles – Aînés

Sécurité des aînés à pied

Les piétons aînés sont plus à risque d'être victimes d'un accident grave ou mortel. Il est essentiel d'adopter des pratiques sécuritaires pour éviter le pire.

Pourquoi les piétons aînés sont-ils plus à risque que les autres?

Avec l'âge, on observe des diminutions des capacités physiques, sensorielles et cognitives qui peuvent affecter les déplacements à pied, comme :

  • la force musculaire
  • l'équilibre
  • le temps de réaction
  • la vision
  • l'audition

Cela explique pourquoi les piétons « aînés » sont surreprésentés dans les statistiques et souvent plus gravement blessés que les plus jeunes.

Information utile

Piétons aînés : observez votre environnement et tenez compte de vos capacités

Parmi les facteurs pouvant influencer votre sécurité, il y a :

  • les obstacles (par exemple, les différences de hauteur trottoir/rue)
  • la distance à parcourir (par exemple, traverser entre deux intersections, même lorsqu’il n’y a pas de véhicule à proximité, pour éviter de marcher jusqu'à la prochaine intersection)
  • l'évaluation de la vitesse d'une voiture
  • la visibilité (par exemple, un camion cache l'intersection à traverser)

Code de la sécurité routière et bon sens : l'un ne va pas sans l'autre

Il est essentiel que vous adoptiez des pratiques sécuritaires, comme :

  • traverser aux intersections ou aux endroits autorisés par une signalisation routière appropriée (passage pour piétons)
  • respecter les feux de circulation, les feux pour piétons et les panneaux d'arrêt
  • regarder à gauche, à droite, puis à nouveau à gauche avant de traverser. Tourner la tête par-dessus votre épaule pour vérifier si un véhicule arrive par l'arrière
  • marcher sur le trottoir. S'il n'y en a pas, marcher sur l'accotement ou sur le bord de la rue, en privilégiant le sens contraire de la circulation des véhicules (vous devez voir les phares des autos). Si toutefois il était plus sécuritaire de circuler dans le même sens que la circulation (par exemple si la chaussée est éclairée ou si l’accotement est plus large), vous pouvez choisir cette option.

Même en ayant la priorité, il faut toujours rester attentif à son environnement et aux comportements des autres usagers de la route.

Information utile

Quand on circule à pied, on se montre!

La noirceur est l'ennemie du piéton, car les conducteurs ne vous voient pas. C'est la même chose lorsqu'il pleut ou qu'il neige.

D'ailleurs, pour plus du tiers (35 %) des piétons aînés (65 ans ou plus) décédés lors d'un accident de la route, la collision est survenue lors des mois d'automne (moyenne de 2015 à 2019).

Pour être bien vu le soir ou par temps sombre, il faut porter des vêtements clairs ou munis de bandes réfléchissantes.

Être visible signifie également éviter d’être caché par un élément sur le bord de la rue (abri d’autobus, poteau, véhicule, arbre, édifice, etc.). Avant de traverser, assurez-vous que les conducteurs vont ont vu en tentant d’établir un contact visuel. Dans le doute, il vaut mieux attendre avant de traverser.

Intersections où les conducteurs ont le droit de tourner à droite lorsque le feu est rouge

Dans la plupart des villes et villages du Québec, les conducteurs peuvent tourner à droite au feu rouge, sauf lorsqu'un panneau de signalisation l'interdit.

Par contre, si vous habitez sur l'île de Montréal, le virage à droite au feu rouge est interdit partout, ce qui ne veut pas dire de ne pas vérifier quand même que la voie est libre avant de traverser…

Dans la plupart des villes et villages du Québec, les conducteurs peuvent tourner à droite au feu rouge, sauf lorsqu'un panneau de signalisation l'interdit.

Avant de traverser une intersection où le virage à droite au feu rouge est permis

  1. Arrêtez-vous sur le trottoir ou, s'il n'y en a pas, sur l'accotement.
  2. Regardez à gauche, à droite et encore à gauche. Tournez la tête par-dessus votre épaule pour vous assurer qu'aucun véhicule ou cycliste ne s'apprête à tourner sur sa droite lorsque le feu est rouge.
  3. Lorsque vous êtes certain que la voie est libre, traversez.

Angles morts, angles mortels… surtout à pied!

Tous les véhicules ont des angles morts. Ceux des véhicules lourds sont plus grands. Les angles morts sont les parties de la route que le conducteur ne peut pas voir, d’où l’importance d’éviter de s’y retrouver.

Pour tous les types de véhicules, il y a des angles morts à l’avant, à l’arrière et sur les côtés du véhicule. Il y a aussi des angles morts créés par les piliers de pare-brise des véhicules. Certains types de véhicules, tels que les véhicules-outils et les véhicules munis d’un équipement auxiliaire (ex. : souffleuses à neige, chasse-neige, etc.), peuvent avoir des angles morts additionnels. Lorsque vous marchez à proximité de ces véhicules, restez vigilant!

Les angles morts des véhicules lourds sont responsables de plusieurs accidents avec les piétons, surtout aux intersections.

Règles de sécurité

Lorsque vous vous trouvez à une intersection, suivez ces règles de sécurité :

  1. Repérez les véhicules et vérifiez leurs clignotants pour voir où ils veulent se diriger.
  2. Évitez de vous trouver dans les angles morts, en particulier ceux d'un véhicule lourd. Si vous ne voyez pas le conducteur, il ne vous voit pas et vous êtes donc dans son angle mort.
  3. Tentez d’établir un contact visuel avec le conducteur du véhicule pour vous assurer qu'il vous a vu avant de traverser. En cas de doute, laissez-le passer.
Information utile

Un conducteur de camion a peu de chances de vous entendre si vous tentez de lui signaler votre présence.

Respectez la signalisation pour piétons

Aux intersections

S'il y a des feux pour piétons ET des feux de circulation

À une intersection, s'il y a des feux pour piétons et des feux de circulation, respectez les feux pour piétons.

Illustration d'un feu de circulation pour piétons présentant une silhouette blanche et un décompte numérique autorisant les piétons à traverser la rue. Traversez dans le passage délimité par deux lignes blanches ou par des bandes parallèles. L'affichage numérique indique le nombre de secondes qu'il vous reste pour traverser.
Illustration d'un feu de circulation pour piétons présentant une main orange clignotante et un décompte numérique indiquant le temps restant pour traverser la rue. La main clignotante accompagnée d'un affichage numérique signifie de traverser seulement si vous avez le temps d'arriver de l'autre côté avant que le feu passe à la main orange fixe. Si vous avez déjà commencé à traverser, pressez le pas.
Illustration d'un feu de circulation pour piétons présentant une main orange et un décompte numérique à 0 interdisant aux piétons de traverser la rue. Ne traversez pas.

Il est souhaitable, pour avoir le plus de temps possible pour traverser, de commencer la traversée dès le début du feu pour piétons (lorsque la silhouette blanche apparaît), en s’assurant préalablement que les véhicules sont tous arrêtés.

S'il y a seulement des feux de circulation

Illustration d’un feu de circulation tricolore de forme verticale (rouge, jaune, vert). Vous avez le droit de traverser si le feu devant vous est vert et vous avez la priorité une fois que vous êtes engagé sur la chaussée.

 

S'il y a des panneaux d'arrêt

Panneau rouge de forme octogonale signifiant d’arrêter. Vous avez la priorité sur les conducteurs, qui doivent immobiliser leur véhicule pour vous céder le passage.

Consultez notre section À pied.

Les passages pour piétons

Panneau illustrant un piéton, une flèche et un symbole « céder le passage » pour indiquer un passage pour piétons. Les passages pour piétons sont délimités par des bandes jaunes. Ils sont indiqués par un panneau. Ces passages sont situés hors des intersections, à des endroits où il n'y a pas de panneaux d'arrêt ni de feu de circulation. Avant de traverser un passage pour piétons, vous devez vous assurer de pouvoir le faire sans danger. Vous avez la priorité lorsque vous vous y engagez. Les conducteurs et les cyclistes doivent s'immobiliser pour vous laisser passer.

Pendant la traversée, effectuez un balayage visuel :

  • Regardez autour de vous en effectuant un balayage visuel avant et pendant la traversée de la rue. Il est préférable d’effectuer un balayage visuel afin de repérer les conducteurs possiblement inattentifs plutôt que de regarder vers le sol.
Attention

Les piétons ne sont pas à l'abri des amendes

Ne pas respecter les règles pour les piétons (par exemple, les feux pour piétons, la signalisation) peut entraîner une amende de 15 $ à 30 $, plus des frais judiciaires.

Partage de la route

En tant qu’usager de la route, il faut demeurer vigilant et anticiper l’arrivée d’autres usagers.

Il est important de se rappeler que le piéton, même s’il est plus vulnérable que plusieurs autres usagers de la route, a également un rôle à jouer pour un partage de la route harmonieux.

Lorsque vous circulez à pied, vous devez partager la route avec les autres usagers.