Nouvelle campagne de sensibilisation de la SAAQ : Faites un drame pour en éviter un. Pas d’alcool ou de drogue au volant.

Québec, le 27 juillet 2020. – Avec la poursuite du déconfinement et la reprise des activités économiques et sociales, les Québécois sont nombreux à circuler sur nos routes. Aussi la SAAQ lance-t-elle une campagne sur les facultés affaiblies pour rappeler aux conducteurs de ne pas prendre le volant et de prévoir un retour sécuritaire s’ils consomment de l’alcool ou de la drogue.

  • Période couverte : du 27 juillet au 6 septembre 2020
  • Thème : « Faites un drame pour en éviter un. Pas d’alcool ou de drogue au volant. »
  • Principaux médias :
    • Affichage dans les toilettes publiques de bars et de restaurants
    • Articles commandités sur les médias sociaux
    • Capsules vidéo sur le Web et les médias sociaux
    • Messages à la radio francophone et anglophone

Les détails de la campagne sont disponibles dans le site Web de la SAAQ.

Citations :

« Les événements des derniers mois nous ont amenés à modifier nos habitudes de vie. Avec la reprise des activités, il est important de rappeler les comportements routiers adéquats, que ce soit à l’occasion d’une visite chez des amis ou la famille, ou en toute autre occasion qui nécessite d’utiliser un véhicule. Tous les conducteurs doivent prévoir des déplacements sécuritaires pour se protéger et protéger les autres usagers de la route d’un accident. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Depuis le début de la pandémie, nous avons tous fait des efforts pour assurer notre protection ainsi que celle de nos proches. Il faut maintenir nos bonnes habitudes sur la route! En faisant des déplacements sécuritaires, nous pouvons éviter les accidents et les drames. Planifiez bien vos activités et utilisez une ou des solutions de rechange pour éviter de conduire avec les facultés affaiblies. »

Nathalie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec

Rappel des solutions de rechange

  • Le transport en commun − Prendre le bus ou le métro.
  • Le taxi – Prévoir d’appeler un taxi qui peut vous ramener à la maison de façon sécuritaire.
  • Les services de raccompagnement − Les contacter, car ils sont offerts toute l’année dans certaines régions du Québec; c’est peu coûteux et on a son auto devant la maison le lendemain.
  • Le conducteur désigné − Se rappeler que c’est celui qui n’a pas bu une goutte d’alcool ni consommé de drogue.
  • L’hospitalité des proches − Dormir sur place lorsque c’est possible et insister aussi pour garder un ami à coucher s’il ne peut pas conduire.

Bilan partiel 2020

Les données du bilan partiel (PDF, 74 ko) sur les victimes d’accidents, qui couvre les mois de janvier à mai 2020, sont maintenant disponibles.

  • On note une augmentation du nombre de décès de 4,3 %, celui-ci étant passé de 92 en 2019 à 96 en 2020. Ce nombre est néanmoins plus bas que la moyenne des cinq années précédentes.
  • En ce qui concerne les victimes blessées gravement ou légèrement, les variations de janvier à mai 2020 montrent une diminution par rapport à 2019 ou à la moyenne de 2015-2019.
  • Chez les blessés graves, on observe une diminution de 23,7 %, ce qui représente 306 blessés en 2020 par rapport à 401 en 2019.
  • Quant aux blessés légers, la baisse est encore plus forte, soit de 36,0 %, le nombre étant de 8 099 en 2020 par rapport à 12 654 en 2019.

Liens connexes :

Alcool au volant
Bilan routier
Drogues et médicaments