Nouvelles procédures lors de l’expertise technique

Dès le 18 juin 2018, de nouvelles procédures seront appliquées par les mandataires lors de l’expertise technique d’un véhicule gravement accidenté qui a été reconstruit. Elles visent à assurer le respect de la réglementation en vigueur et la sécurité des véhicules reconstruits.

À cet effet, les réparations structurelles devront être effectuées selon des critères bien précis, en respectant les exigences du fabricant du véhicule. De plus, le sectionnement d’un véhicule ne sera plus accepté.

Enfin, au moment de l’expertise technique, le mandataire devra s’assurer du respect des normes du fabricant. Pour en attester, le reconstructeur devra fournir certains documents au mandataire, notamment des photos en couleur des joints d’assemblage, à défaut de quoi, le véhicule sera déclaré non conforme.

Pour plus d’information : Sectionnement de véhicule et réparation de pièces structurelles