Immatriculer un véhicule

Véhicule pour transport scolaire

Modifier

Une auto ou une fourgonnette de 3 000 kg ou moins utilisée pour faire du transport scolaire doit être immatriculée à un point de service de la SAAQ.

De quelle sorte de véhicule parle-t-on?

Il s'agit d'une auto, d'une minifourgonnette ou d'une fourgonnette. L'autobus et le minibus ne sont pas des véhicules de promenade.

Ce véhicule est utilisé, à l'occasion ou à temps plein, pour faire le transport scolaireVéhicule routier, autre qu’un autobus ou un minibus, affecté au transport d’écoliers. Ce véhicule peut être utilisé à l’occasion ou à plein temps pour le transport d’écoliers et être exploité par une commission scolaire ou par un établissement d’enseignement privé déclaré d’intérêt public, ou dans le cadre d’un contrat avec une commission scolaire qui exerce les fonctions et pouvoirs liés au transport des élèves, ou avec un Cégep autorisé à organiser le transport d’élèves. par :

  • une commission scolaire
  • un cégep autorisé à organiser du transport scolaire
  • une école privée
  • un sous-traitant

1 Avant l'immatriculation

L'immatriculation du véhicule ne pourra pas se faire…

  • Si l'acheteur ou le vendeur n'a pas payé une contravention (amende) qu'il a reçue pour une infraction au Code de la sécurité routière ou à un règlement municipal de circulation ou de stationnement.
    • Le paiement des contraventions relève uniquement du Bureau des infractions et amendes et des cours municipales. Il est donc impossible de payer une contravention à un point de service de la SAAQ.
  • Si l'acheteur a été coupable plus d'une fois de conduite avec les facultés affaiblies ou de délit de fuite.

Pour vérifier si le véhicule peut être immatriculé, vous pouvez :

Vous devrez payer des frais pour cette vérification.

Pour immatriculer un véhicule au nom d'une entreprise

L'entreprise doit être immatriculée au Registraire des entreprises, car il faut fournir son numéro d'entreprise du Québec (NEQ) au moment de l'immatriculation du véhicule.

Vérification mécanique

Si le véhicule est usagé, la dernière vérification mécanique doit avoir été faite depuis moins de 6 mois. Il faut apporter le certificat de vérification mécanique conforme lors de l'immatriculation.

Pour éviter les mauvaises surprises

Avant d'acheter un véhicule usagé, vérifiez auprès du Registre des droits personnels et réels mobiliers :

  • si le vendeur est bien le propriétaire du véhicule qu'il vend
  • s'il y a encore un prêt non remboursé pour ce véhicule

Vous pouvez aussi nous demander le dossier du véhicule pour :

  • savoir s'il a été reconstruit
  • savoir s'il a fait l'objet d'une vérification mécanique
  • connaître le nombre de propriétaires
  • connaître l'usage qui a été fait du véhicule, par exemple s'il a servi de taxi

Pour obtenir le dossier du véhicule, vous pouvez :

Si le véhicule n'a pas le droit de circuler ou a été remisé pendant un an ou plus

Il ne pourra pas être remis en circulation avant d'avoir passé une vérification mécanique et d'avoir obtenu un certificat de vérification mécanique conforme.

2 Au moment de l'immatriculation

Documents exigés

L'acheteur et le vendeur – ou leurs représentants – doivent présenter leur permis de conduire ou un autre document officiel avec photo.

Si le véhicule est neuf

L'acheteur doit présenter les formulaires Attestation de transaction avec un commerçant et Description du véhicule neuf remis par le commerçant.

Si le véhicule est usagé

Les documents à présenter lors de l'immatriculation sont différents selon le statut de la personne ou de l'entreprise qui vend le véhicule. Dans tous les cas, il faudra en préciser le kilométrage.

Achat chez un commerçant Achat à un particulier Achat à une entreprise ou à un travailleur autonome inscrit aux fichiers de TPS et de TVQEntreprise ou travailleur autonome inscrit aux fichiers de taxes et qui pourrait les percevoir. Pour plus d’information, appeler Revenu Québec.
  • Le formulaire Attestation de transaction avec un commerçant
  • Le certificat d'immatriculation signé par l'ancien propriétaire et le commerçant
  • Le dernier certificat de vérification mécanique conforme, qui doit dater de moins de 6 mois
  • Le certificat d'immatriculation signé par l'ancien propriétaire
  • Le dernier certificat de vérification mécanique conforme, qui doit dater de moins de 6 mois
  • Le contrat de vente entre l'acheteur et l'entreprise ou le travailleur autonome
  • Le certificat d'immatriculation signé par l'ancien propriétaire
  • Le dernier certificat de vérification mécanique conforme, qui doit dater de moins de 6 mois

Si la personne qui fait l'immatriculation n'a pas de permis de conduire

Appelez-nous pour connaître les documents à apporter pour l'immatriculation du véhicule.

Si aucun des administrateurs de l'entreprise ne peut être présent

La personne qui fera l'immatriculation devra apporter l'original du mandat l'autorisant à agir au nom de l'entreprise.

Si le véhicule vient d'ailleurs que du Québec

Il est considéré comme un véhicule importé. Il faut alors fournir d'autres documents pour que nous puissions vérifier si le véhicule a le droit de circuler au Québec. Consultez notre page Immatriculer un véhicule provenant de l'extérieur du Québec pour plus de détails.

3 Coûts et paiement

Modes de paiement

Les modes de paiement acceptés dans nos points de service sont :

  • argent comptant
  • Interac (carte de débit) – sauf dans certains de nos points de service
  • un ou plusieurs prélèvements bancaires automatiques, si un spécimen de chèque est fourni
  • chèque ou mandat-poste

Le paiement par carte de crédit n'est pas accepté.

Paiement de la TPS et de la TVQ

Que le véhicule soit neuf ou usagé, l'acheteur doit payer la TPS et la TVQ s'il l'achète chez un commerçant, à une entreprise ou à un travailleur autonome inscrit aux fichiers de taxes.

Pour plus d'information, appelez Revenu Québec.

Si le véhicule est acheté à un particulier, l'acheteur doit seulement payer la TVQ.

4 Assurance

Le propriétaire du véhicule doit avoir une assurance privée pour un montant minimum de 50 000 $. Il s'agit d'une assurance de responsabilité civile.

Si le véhicule n'est pas assuré et qu'il est impliqué dans un accident de la route causant des dommages de plus de 500 $ aux biens des autres :

  • l'ensemble des véhicules du propriétaire pourrait ne plus avoir le droit de circuler
  • le propriétaire recevra une amende de 325 $ à 2 800 $