Transcript

Les jeunes conducteurs et la sécurité routière

Vous êtes sur le point de réaliser que si vous appliquez les principes du programme Partager la route à votre conduite, vous allez maximiser votre sécurité en présence d’un véhicule lourd. Boucler sa ceinture de sécurité est bien évidemment le geste le plus important en sécurité routière. Mais savoir manœuvrer correctement en présence de camions et d’autobus est aussi important. Les véhicules lourds ont besoin de beaucoup d’espace pour tourner, pour s’arrêter et pour changer de voie. Les automobilistes doivent toujours garder cela à l’esprit. Les cinq règles de base du programme Partager la route vous assureront une conduite sécuritaire :

1. Ne coupez pas la route aux camions.

2. Évitez les angles morts.

3. Suivez à bonne distance et évitez le talonnage.

4. Souvenez-vous que les camions font de larges virages nécessitant beaucoup d’espace.

Et cinquièmement, si vous devez immobiliser votre véhicule, rangez-vous le plus loin possible de la route.

Adoptez ces règles et bouclez toujours votre ceinture de sécurité. Vous serez alors un meilleur conducteur et nos routes seront plus sécuritaires pour tout le monde.

(…)

Les gros camions et les autobus pèsent entre 4 500 et 36 000 kilogrammes.

Une voiture moyenne pèse 1 300 kilogrammes. Conséquemment, les véhicules lourds ne peuvent pas s’arrêter ou manœuvrer de la même façon que les petites voitures ou les fourgonnettes. Il faut beaucoup d’espace pour tourner et jusqu’à deux fois plus d’espace qu’à une voiture avant de s’immobiliser. Il arrive fréquemment qu’une voiture se range trop rapidement devant le camion qu’elle vient de dépasser sans laisser une zone tampon suffisante. Les camionneurs doivent conserver un espace équivalent à la distance parcourue en au moins 3 secondes, entre eux et le véhicule devant eux. À une vitesse de 105 km/h, ça équivaut à 90 mètres, la longueur d’un terrain de football. En vous rangeant trop près devant le camion que vous venez de dépasser, vous provoquez une situation dangereuse et commettez même un geste illégal. Plusieurs États et provinces ont une réglementation relative aux voies de circulation et à la distance à respecter lors des manœuvres de dépassement. Faire connaître vos intentions bien avant de changer de voie permettra au conducteur du véhicule lourd de s’adapter à la situation. Partager la route vaut beaucoup mieux que de conduire de façon téméraire sans se préoccuper des autres véhicules. Voici des exemples de collisions provoquées par des automobilistes qui ont coupé la voie à des camions. Dans ces cas, l’automobiliste est coupable. Couper la voie au camion est dangereux. Partager la route sauve des vies.

Les conducteurs de camions et d’autobus n’ont pas une vision périphérique en raison des nombreux angles morts autour de leur véhicule. C’est pourquoi ils considèrent que l’une des situations les plus dangereuses sur la route est lorsqu’une automobile se retrouve à l’intérieur d’un de ces angles morts. Les recherches démontrent qu’un grand nombre d’accidents entre les voitures et les camions impliquent les angles morts.

Le premier angle mort se situe à l’avant du capot du camion. Selon la longueur du capot, cet angle mort peut mesurer plus de 6 mètres. Donc suffisamment d’espace pour qu’une petite voiture se range devant le camion, sans entrer dans le champ de vision du camionneur.

D’autres angles morts sont situés de chaque côté du camion. Sur le côté gauche, cette zone est délimitée par l’espace entre la porte du conducteur et le milieu de la remorque. Les automobilistes doivent traverser cette zone sans traîner. L’angle mort situé sur le côté droit couvre une superficie beaucoup plus vaste, soit de l’avant du camion jusqu’à l’arrière, et inclut également les trois voies de droite. Les camionneurs sont conscients que cette zone est très dangereuse, et les automobilistes doivent autant que possible, éviter de s’y retrouver. Une autre bonne raison d’éviter les angles morts est que même si le chargement d’un camion est fixé de façon sécuritaire, il est possible qu’il se détache et tombe sur la chaussée. Les camions aux dimensions hors normes requièrent une attention particulière, car ils doivent emprunter plusieurs voies pour effectuer leur virage. De plus, leur vitesse est souvent limitée et la patience des automobilistes est de rigueur.

Un autre angle mort se trouve derrière le camion où le champ de vision du camionneur est extrêmement limité. Un automobiliste qui se trouve à l’intérieur d’un angle mort d’un camion court un risque, car il ne peut être vu du camionneur. Souvenez-vous que si vous pouvez voir le camionneur dans son rétroviseur, c’est qu’il peut lui aussi vous voir. Lorsque vous suivez un camion, conservez une distance suffisante pour avoir une bonne visibilité. Vous devez être capable de voir les rétroviseurs du camion. Si vous ne les voyez pas tous, le camionneur ne vous voit pas. Ne restez pas dans les angles morts et partagez la route.

Il est important de maintenir une bonne distance entre vous et le camion ou l’autobus qui vous précède. En suivant le véhicule de trop près, il vous bloquera la vue. Vous risquez de ne pas avoir suffisamment de temps pour réagir si le camionneur applique les freins. Faites en sorte que vous puissiez voir les rétroviseurs du conducteur, il pourra vous voir aussi.

Lorsque vous êtes immobilisé derrière un camion, laissez un espace minimal équivalent à la longueur d’une voiture entre vous et le camion, vous aurez besoin de cet espace si vous voulez le dépasser. Un autre danger pour les automobilistes est de percuter l’arrière d’un gros véhicule. Cette collision, que l’on nomme chevauchement, est provoquée lorsqu’une voiture emboutit la remorque d’un camion. L’impact risque alors d’être catastrophique pour les passagers de la voiture. Maintenez une bonne distance entre vous et le camion, vous aurez suffisamment de temps pour réagir afin d’éviter des débris par-dessus lesquels le camion, lui, sera passé. Certains automobilistes pensent que suivre un gros camion de près est sécuritaire et permet d’économiser de l’essence. En réalité, cette pratique réduit considérablement la visibilité de l’automobiliste. Si le camion change de voie ou ralentit, l’automobiliste risque de ne pas avoir le temps de réagir pour éviter la collision. Maintenir une bonne distance est toujours important. Partager la route avec les camions et les autobus exige de maintenir une bonne distance de sécurité.

La longueur des camions fait en sorte qu’ils monopolisent beaucoup d’espace lorsqu’ils effectuent un virage. Ils doivent souvent empiéter sur les autres voies afin d’éviter la bordure de la chaussée, le trottoir ou les autres véhicules. Les automobilistes doivent être sur leurs gardes et anticiper ces manœuvres. Lorsqu’ils tournent à droite, certains longs camions se déplacent d’abord vers la voie de gauche. Un automobiliste distrait pourrait croire que le camion change simplement de voie. Il décidera de le dépasser à droite. Tenez compte des clignotants du camion, un dépassement à droite comporte des risques, car le camionneur pourrait omettre de signaler ses intentions ou le clignotant du camion pourrait être brisé. Il est préférable d’attendre et d’observer avant d’agir.

Aux intersections, laissez toujours libre l’espace qui se trouve à droite d’un camion, sans quoi vous pourriez vous retrouver coincé entre la bordure de la chaussée et le camion s’il effectue un virage à droite. Dépasser par la gauche un camion effectuant un virage à droite est également risqué. En raison de l’amplitude de son virage, le camion pourrait vous faire dévier sur la voie inverse. Laissez toujours au camionneur suffisamment d’espace et de temps pour compléter son virage en toute sécurité.

Un camion effectuant un virage à gauche requiert tout autant de vigilance, car il pourrait d’abord se déplacer vers la droite. Plus le virage est serré, plus l’intersection est étroite et plus le camion est long, plus la manœuvre sera grande. Un automobiliste peut se retrouver coincé surtout s’il se trouve à l’intérieur d’un des angles morts du camion. Aux intersections, on trouve souvent des lignes d’arrêt indiquant au conducteur l’endroit où immobiliser son véhicule afin de laisser un espace suffisant et sécuritaire. Repérez les camions que vous risquez de croiser à l’intersection, vous serez ainsi en mesure d’anticiper leurs manœuvres et pourrez adapter votre position. Immobiliser votre voiture après la ligne d’arrêt nuit aux virages des camions et pourrait bloquer l’intersection. Vous pourriez aussi recevoir une contravention. Il peut être dangereux de dépasser les gros camions. Partager la route, c’est anticiper les manœuvres des camionneurs et les laisser compléter leurs virages en toute sécurité sans les dépasser.

En tout temps, lorsqu’un problème mécanique ou autre vous force à quitter la route, rangez vous le plus loin possible sur l’accotement. Certains des accidents de la route les plus mortels surviennent lorsque des automobilistes distraits ou avec facultés affaiblies empiètent sur l’accotement et entrent en collision avec la voiture immobilisée. Ralentir ou s’immobiliser sur l’accotement sont des manœuvres dangereuses. C’est pourquoi au Québec, comme dans la majorité des autres provinces canadiennes et des États américains, nous avons adopté une loi nommée corridor de sécurité. Cette mesure oblige les automobilistes à créer un corridor de sécurité en ralentissant puis en s’éloignant le plus possible du véhicule immobilisé après s’être assurés de pouvoir le faire sans danger. Les conducteurs de véhicules lourds sont formés afin de respecter cette bonne pratique et les automobilistes doivent en être conscients. Sur la route, les camions limitent le champ de vision des automobilistes, qui risquent de ne pas voir ce qui se trouve en bordure de la chaussée et ainsi de ne pas pouvoir anticiper la manœuvre d’évitement du camionneur. Partager la route, c’est anticiper les manœuvres des camions et des autobus qui dépassent un véhicule sur l’accotement.

Boucler votre ceinture de sécurité et adopter les cinq règles du programme partager la route sont des gestes simples qui peuvent aider à sauver des vies. Sans oublier qu’ils pourront vous éviter des constats d’infraction et vous permettre de conserver votre permis. Grâce à la philosophie Partager la route, nous pouvons tous nous rendre à destination en toute sécurité. (Consultez ces sites Web pour plus de détails et partagez la route.)